Un Partenariat Apostolique Authentique – Partie 2

Four12 Global ARTICLES, FRENCH ARTICLES

Écrit par Andrew Selley

READ IN ENGLISH 🇬🇧

Dans cette série d’articles, nous étudions et faisons un contraste entre la notion contemporaine de «réseau apostolique» et les nombreuses idées superflues qui étayent cette notion, avec le plan de Dieu pour l’apostolique. Dans l’article précédent, nous avons étudié le langage que la Bible utilise pour décrire la relation que les Églises devraient avoir les uns avec les autres et avec les apôtres. Nous avons constaté que le mot qui décrit magnifiquement ces relations est «koinonia». Koinonia signifie «partenariat ou communauté», et donc nous apprenons que la relation que Dieu désire pour nous en tant qu’Églises locales est bien plus riches qu’une vague fédération ou un réseau d’Églises. Maintenant, continuons à explorer quelques autres aspects essentiels du modèle biblique pour les partenariats apostoliques authentiques.

Aimer le peuple et le ‘pasteur’

Dans la Bible, nous trouvons une relation très spéciale au sein des partenariats apostoliques. Nous constatons que les dirigeants ainsi que les saints sont attentivement connus par les cinq ministères travaillant sur le terrain. Par exemple, Paul parle des membres de la maison de Chloé (1 Co 1:11 (LSG)), et il mentionne souvent des saints individuels par leur nom! Un autre exemple frappant se trouve dans la longue liste de noms dans la lettre aux Romains 16:1-25. Paul démontre le fait que les apôtres doivent connaître et aimer les individus qui composent la maison de Dieu et s’intéresser à chacun. Tout le monde dans l’Église devrait apprécier les amitiés relationnelles et avoir des opportunités de se développer. Dans cet environnement, les gens se sentent en sécurité parce que les dirigeants de leur Église sont en relation avec d’autres apôtres, prophètes et pasteurs (ainsi qu’avec d’autres ministères sur le terrain) qui imitent le Christ et connaissent réellement les dirigeants, connaissent les gens, et aiment l’Église. Non seulement cela, mais ces voix externes diront la vérité avec amour et garderont jalousement la santé et la vérité au sein des Églises avec lesquelles elles s’associent (2 Co 11: 2 (LSG)).

La tendance dans les réseaux apostoliques est que seuls les pasteurs et quelques dirigeants sélectionnés bénéficient d’amitiés relationnelles et d’occasions de se développer en dehors de l’Église locale. Ce sont quelques privilégiés qui sont enseignés par d’autres dirigeants, sont exposés à de nouvelles idées et sont bénis par d’autres dons dans le domaine.

Servir gratuitement ou servir pour des frais?

Dans les partenariats apostoliques, l’amour doit être la motivation de ceux qui viennent servir l’Église. Les dirigeants du Nouveau Testament démontrent leur volonté de payer leurs propres chemins pour aller et servir, qu’ils aient été bénis financièrement ou aidés ou pas. Dans les réseaux, il y a parfois des frais ou une liste d’attente imposées aux Églises locales pour bénir le prédicateur qui vient.

L’anticorps ou le virus?

La vision de Dieu est que les apôtres et les autres ministères travaillent habilement pour placer Christ dans la fondation de chaque partie de l’Église. Les apôtres et les enseignants devraient parler pour avertir les Églises des mauvaises doctrines et des lubies (Ti 1: 10-15 (LSG)), et devraient utiliser les Écritures pour montrer aux pasteurs locaux comment éviter leurs pièges. Ils devraient aider les Églises à négocier les fortes tempêtes qui soufflent contre elles. Leur rôle est également d’aider les Églises à faire face aux problèmes internes, aux ruptures relationnelles, aux installations défectueuses et aux doctrines déséquilibrées ou fausses. lls ne devraient pas avoir peur de s’exprimer et même de nommer des doctrines dangereuses et destructrices alors qu’ils aident les Églises à négocier leur chemin à travers tout ce qui leur est jeté. Les apôtres fournissent des anticorps à l’esprit de ceux qui sont en partenariat avec eux en éclairant soigneusement comment de nouvelles lubies peuvent être destructrices. En faisant cela, ils immunisent l’Église contre les pensées et les doctrines dangereuses.

La tendance au sein des réseaux est que les derniers vents de la doctrine et les modes les plus récentes se propagent comme une traînée de poudre. Lorsque les apôtres n’aident pas à construire correctement, le programme ou système le plus récent qui garantit la croissance de l’Église peut facilement remplacer le christianisme authentique qui comprend que «chaque personne est un prêtre».

Beaucoup de modes qui promettent «d’agrandir votre Église» favorisent le type de croissance qui attire une foule mais ne fait pas nécessairement grandir une Église saine. Dans les réseaux, il peut y avoir une mentalité de «tout se vaut». Il y a un faux sentiment de sécurité dans la pensée que tant que le Christ est prêché, les Églises peuvent être laissées à elles-mêmes pour régler leurs propres problèmes.

Il y a encore beaucoup plus à dire au sujet de l’architecture de Dieu pour une Église en bonne santé, mais nous espérons que vous y avez trouvé des points utiles. Si cela est le cas, veuillez aussi lire le troisième article dans cette série sur les partenariats apostoliques authentiques ici.

 

SÉRIE D’ARTICLES:
Un Partenariat Apostolique Authentique – Partie 1
   |    Un Partenariat Apostolique Authentique – Partie 3


À PROPOS DE L’AUTEUR
Andrew est l’apôtre principal de Four12. Il dirige également Joshua Generation Church (JoshGen) et est le fondateur et directeur de FOR SA (Freedom of Religion South Africa – la liberté de la religion en Afrique du Sud). Il est basé au Cap avec son incroyable épouse Emma et sa fille Enyah. Vous pouvez le suivre sur Facebook.

Share this Post

 

Back to top